Inscrivez-vous à notre newsletter

Le Jury Second Rôle

Cinq comédiennes et comédiens regardent les huit longs métrages de la Compétition Second Rôle et décernent deux prix d’interprétation : Meilleur Second Rôle féminin et Meilleur Second Rôle masculin.

Yannick CHOIRAT
Comédien

Formé pendant cinq ans au théâtre-forum, Yannick Choirat intègre l’école du Théâtre National de Strasbourg (TNS) en 1999 où il rencontre l’auteur et metteur en scène Joël Pommerat avec qui il collabore toujours.

Au cinéma, Yannick joue sous la direction de grands cinéastes comme Jacques Audiard, Michel Leclerc, Naël Marandin, Jérôme Bonnell, Jeanne Herry, Nicolas Silhol, Arnaud Viard, Ludovic Bergery, Chad Chenouga ou Blandine Lenoir.

À la télévision, il tourne sous la direction de Hervé Hadmar, Zabou Breitman, Alain Tasma, Pierre Schoeller, le collectif Les Parasites, Jean-Philippe Amar, Hélier Cisterne, Katell Quillévéré ou Jean-Xavier de Lestrade.

En 2018, il incarne Victor Hugo dans une série 4×52’ pour France Télévisions réalisée par Jean-Marc Moutout.

En 2019 et 2020, il obtient deux prix d’interprétation masculine, au Festival de la Fiction de La Rochelle et au Festival de Luchon, pour son rôle dans Un homme abîmé de Philippe Triboit.

Yannick tourne actuellement avec Philippe Faucon et Gilles Perret.

Constance DOLLÉ
Comédienne

À sa sortie du conservatoire du 10e arrondissement et titulaire d’une maîtrise de philosophie, Constance Dollé intègre la classe libre du Cours Florent. Dès sa sortie, elle joue au théâtre aux côtés de Robert Hirsh et Marina Hands dans Le bel air de Londres. Elle commence parallèlement une carrière au cinéma et à la télévision, alternant comédies et drames, cinéma d’auteur et cinéma populaire : L’affaire Villemin (Raoul Peck), Les Témoins (André Téchiné), Nos héros sont morts ce soir (David Perrault) mais aussi Boudu (Gérard Jugnot), Le Siffleur (Philippe Lefebvre) ou Trois amis (Michel Boujenah). Même éclectisme à la télévision où elle interprète, pendant dix ans, Suzanne, la résistante communiste d’Un Village français. On l’a vu aussi dans les séries Les Revenants ou encore Baron Noir.

En 2019, elle obtient le Molière seule en scène pour Girls and boys de Dennis Kelly, mis en scène par Mélanie Leray.

Auteure et metteur en scène de son premier court métrage Femme de personne puis d’un documentaire sur le Village Français, elle dispense des cours en écriture de séries au sein de La Fémis depuis 2015.

Florence JANAS
Comédienne

Depuis sa sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique en 2004, Florence Janas a travaillé sous la direction de nombreux metteurs en scène : Christian Benedetti, Philippe Adrien, Dan Jemmet, Maëlle Poésy, Kevin Keiss, Anne-Cécile Vandalem ou encore Guillaume Durieux.

Florence mène par ailleurs une collaboration au long cours avec Guillaume Vincent, avec lequel elle joue notamment La Double inconstance de Marivaux, un one woman show, Nous les héros de Jean-Luc Lagarce, Songes et Métamorphoses, d’après Ovide et Shakespeare, Love me tender d’après Raymond Carver aux Bouffes du Nord ou, dernièrement, Les Mille et Une Nuits à l’Odéon.

Au cinéma, elle joue notamment dans Jusqu’à la garde de Xavier Legrand, Aquabike de Jean-Baptiste Saurel, Les Rosiers grimpants de Lucie Prost et Julien Marsa, L’inspection de Caroline Brami et Frédéric Bas, un court métrage pour lequel elle est récompensée d’un Prix d’interprétation Unifrance.

On la verra prochainement dans Robuste de Constance Meyer aux côtés de Déborah Lukumuena et Gérard Depardieu.

À la télévision, elle vient de tourner dans Visions, une série fantastique réalisée par Akim Isker, prévue pour début 2022 sur TF1.

© James Weston

Alexis MANENTI
Comédien

Alexis Manenti commence à jouer avec le collectif Kourtrajmé et notamment pour Romain Gavras avec lequel il crée le personnage culte Dimitriu qui ne parle que serbo-croate.

Plus tard, il s’inscrit au Laboratoire de L’Acteur et débute au cinéma avec Fred Cavayé dans Mea Culpa. Il continue avec Arnaud des Pallières (Orpheline), Fanny Ardant (Le Divan de Staline), Sarah Marx (K Contraire), Delphine et Muriel Coulin (Voir du pays) et toujours Romain Gavras (Le Monde est à toi).

En 2017, il co-écrit avec Ladj Ly, le court métrage Les Misérables, (nommé au César du meilleur court métrage). Aidés par Giordano Gederlini à l’écriture du scénario, le court métrage devient un long métrage qui remporte le Prix du Jury au Festival de Cannes. Pour son rôle de Chris, flic de la brigade anti-criminalité à Montfermeil, Alexis reçoit le César du meilleur espoir masculin 2020.

Il joue également dans des séries pour Canal Plus (Panthers, 6 x Confiné.e.s), Netflix (The Eddy) ou Arte (Une île).

On le verra prochainement dans les films de Jacques Doillon (CE2) et de Thierry de Peretti (Enquête sur un scandale d’état).

En parallèle, Alexis aime s’impliquer avec l’École de cinéma Kourtrajmé en acceptant bien volontiers de jouer dans les courts métrages des étudiant.e.s.

Rabah NAIT OUFELLA
Comédien

Rabah est né à Paris en 1992. Très jeune, il se distingue déjà dans les petites salles de rap parisiennes. C’est pendant l’année 2006, dans son collège Françoise Dolto, que le réalisateur Laurent Cantet le découvre et le retient pour jouer son propre rôle dans le film Entre Les Murs (Palme d’Or Cannes 2008).

Rabah se sent rapidement à son aise devant la caméra et à l’été 2008, il tourne son second film, Au voleur de Sarah Leonor, qui marque tristement la dernière apparition au cinéma de Guillaume Depardieu. S’en est suivi plusieurs films remarqués tels que Bande de filles de Céline Sciamma, Papa was not a Rolling Stone de Sylvie Ohayon ou Nocturama de Bertrand Bonello.

En mai 2016, Rabah se trouve de nouveau sur les marches de Cannes pour le très bien accueilli Grave de Julia Ducournau, sélectionné pour la Semaine de la Critique et décoré du Prix FIPRESCI (Prix de la critique internationale).

En 2021, il est à l’affiche du film réalisé par Samir Guesmi, Ibrahim (Label Cannes 2020) et du nouveau film de Laurent Cantet, Arthur Rambo dans lequel il tient le rôle-titre.

Nommé à Moulins pour ses interprétations dans Grave (2014) et Ibrahim (2020), Rabah laisse présager une carrière très prometteuse pour un jeune homme qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Share this article